Chronique: Du Grand Moyen Orient au Maghreb, Par Chérif Abdedaïm

Décidément le « minuscule » régime sioniste qui n’arrête pas de pleurnicher sur ses lauriers roses au nom de la Shoah et d’autres « exactions » hitlériennes, ne s’embarrasse aucunement pour s’attaquer au monde à l’image de ces bestioles paraissant inoffensives et causant de graves dégâts.

Pour ceux qui ont suivi de près l’histoire des révolutions, il ne fait aucun doute que derrière la plupart des révolutions contemporaines, une armada de virus sionistes a toujours œuvré séditieusement. On se souvient de la guerre civile américaine entre sudistes et nordistes. Ce sont les deux banques Rothschild de Londres et de Paris qui ont financé les deux camps pour savourer leur chaos en renflouant leurs caisses. Idem pour la révolution Russie où le tandem Lénine et Trotski avaient organisé le bal après avoir été dépêchés par leurs idéologues installés confortablement aux Etas-Unis.

Pendant cette période, n’oublions pas également le rôle de la mafia sioniste en Russie, aux USA, en Italie, etc. Ces derniers se cachaient généralement derrière des noms locaux pour brouiller leurs identités.

Cela dit, nous assistons actuellement à deux situations similaires. D’une part, le fou de Tel Aviv, un certain « Bibi » qui veut embraser le monde en s’attaquant à l’Iran, et ce, avant les prochaines élections américaines prévues début novembre. Et d’autre part, la mafia sioniste au même titre que le Mossad, à l’affût du Maghreb. Pour ce qui est du Proche et Moyen-Orient ces services ont déjà semé leur poison au point où les « révolutionnaires » qu’ils ont été formés par leurs soins, semblent assez mûres pour la réalisation du projet sioniste. En d’autres termes, les Takfiristes qu’ils ont endoctrinés sous le prétexte fallacieux des révolutions, sont maintenant capables d’épargner au régime sioniste la sale besogne de la destruction du monde arabe.

Reste maintenant le Maghreb, s’entend par là l’Algérie, qu’il faudrait déstabiliser. Ainsi, selon les récentes nouvelles le Mossad est à pied d’œuvre en Tunisie.

Selon le journal libanais Al Akhbar, « Ces trois derniers mois, les pays arabes du Maghreb ont été témoins d’un nombre croissant de controverses et de scandales concernant des cellules liées à des activités d’espionnage pour le compte d’Israël. Tout a commencé quand un réseau d’informateurs a été démantelé en Mauritanie au début de cette année ; alors que récemment, un nouveau scandale a éclaté en Tunisie, impliquant un vaste réseau du Mossad dont les centres d’espionnage utilisent le pays comme base pour prospecter toute la région du Maghreb. »

Second point, à souligner, c’est que les émigrés sionistes au Maroc sont de grands criminels recherchés par la police.

La presse israélienne parle par exemple de « la colonie des criminels israéliens à Casablanca », ou encore de « l’émigration des criminels d’Israël à Marrakech express » !

Une enquête journalistique publiée dans la revue économique Globes a souligné que le Maroc est devenu le pays d’asile des riches criminels d’Israël qui cherchent un terrain d’investissements de leur fortune.

A bon entendeur…

Chérif Abdedaïm

Source:cherif.dailybarid.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *