CES POULETS CONGELES ET AUTRES ALIMENTS IMPORTES QUI NOUS RENDENT MALADES

Une table de petit déjeuner composée de lait en poudre Nido ou concentre Nestlé, de jambon ou saucisson, beurre ou fromage et d’omelette aiguiserait votre appétit n’est ce pas ? Pourtant sans le savoir vous seriez en train d’ingurgiter des aliments qui consommes fréquemment pourraient provoquer au long terme votre mort.
En effet de nombreuses études ont montre que l’explosion de cancers ( 1 personne sur 4 aura un cancer aux Etats-Unis au cours de sa vie), de diabète (25.8 millions de diabétiques aux Etats-Unis et 2 millions en France), d’hypercholestérolémie ( 20% d’adolescents aux Etats-Unis ont un taux cholestérol élevé), d’hypertension et d’obésité dans le monde occidental sont lies a leur alimentation très riche en produits animaux ( viande, laits, yaourts, œufs, fromage, jambon, saucissons).
1. Des études ont montre que le taux de cancers de sein est de façon significative plus élevé dans les pays développes (a alimentation base animale) que dans les pays sous-développés (alimentation a base végétale). Aux Etats-Unis par exemple 1 femme sur 6 ou7 aura un cancer de sein au courant de sa vie.

2. Pendant la deuxième guerre mondiale, le taux de ces maladies avait baisse en Angleterre de 50 % à cause de la carence en produits animaux et d’une augmentation de la consommation de produits végétaux. Ces maladies ont ressurgi après la guerre lorsque la prospérité est revenue. Les protéines d’origine animale augmentent le cholestérol alors que les protéines d’origine végétale le baissent.

3. Les gens développent les maladies en fonction du pays où ils vivent. La prévalence de ces maladies dans les communautés africaines vivant en occident est aussi très significative comparées aux membres de leurs familles restées en Afrique. Une étude faite sur la communauté portoricaine de New York et des chinois à Hawaii a montre que les premières générations d’immigrants qui gardent leur mode d’alimentation traditionnel ne développent pas ces maladies. Elles apparaissent progressivement dans les deuxième et troisième générations qui adoptent le régime alimentaire américain.

4. Les maladies qu’on rencontre dans les sociétés occidentales sont plus rencontrées dans les classes bourgeoises des pays pauvres ou les gens se nourrissent comme en occident. Il y a ainsi de plus de plus en plus de cas d’infarctus du myocarde, de diabète et d’hypertension dans les classes aisées africaines. Elles sont rares dans les communautés défavorisées africaines qui se nourrissent de produits frais et de végétaux.

5. Il y a des individus qui développent ces maladies lorsqu’ils viennent vivre en occident et qui retrouvent leur sante lorsqu’ils rentrent dans leurs pays et reprennent leur mode de vie d’origine.

6. Selon certaines études le facteur génétique ne compte que pour 3 % des maladies. L’alimentation serait la cause principale de ces maladies chroniques.

VOICI LE PROCESSUS D’INTOXICATION
En occident les animaux sont élevés et les aliments sont transformes par des processus dont le but est de maximiser le profit. Malheureusement ces manipulations posent des problèmes de santé pour les consommateurs. Par exemple la viande des bœufs nourris au mais (qui est moins cher et plus abondant) est plus susceptible de créer des maladies cardiovasculaires que les viandes de bœufs nourris a l’herbe qui est leur alimentation normale.
De grandes quantités de bétail et de volaille sont élevés dans des conditions si insalubres que les compagnies donnent d’énormes quantités d’antibiotiques aux animaux (70% de tous les antibiotiques fabriques aux Etats-Unis sont utilises pour le bétail) pour prévenir les infections. En mangeant la viande de ces animaux, nous consommons ces antibiotiques qui au long terme développent en nous des germes résistants aux antibiotiques. Le risque ici c’est de faire une infection et d’en mourir par manque d’antibiotique efficace contre le germe qui vous a attaque. Ceci n’est pas une menace théorique.
Une grande variété et quantité d’hormones sont injectées aux bœufs et aux poulets pour accélérer leur croissance et augmenter leur production. A cause de ces hormones, des poulets qui normalement prennent des mois pour arriver à maturité gonflent pratiquement au jour le jour pour être mis rapidement sur le marche. L’hormone r BGH, une hormone génétiquement modifiée par exemple augmente de 4 fois la quantité de production de lait par les bœufs. Il a été établi que les pubertés précoces qu’on rencontre chez de nombreuses filles en occident sont dues à cette grande quantité d’hormones ingérées dans l’alimentation. Et la puberté précoce est un facteur de risque de cancers de seins.
Les aliments transformés, comme ceux en conserve qu’on achète dans les supermarchés (yaourts, boissons, sauces vinaigrettes, biscuits, céréales, ketchups, épices etc..) contiennent beaucoup d’additifs qui sont des substances chimiques. Ces substances sont utilisées pour changer l’apparence des aliments, leur gout ou pour augmenter leur durée de vie et prévenir leur décomposition. La consommation quotidienne et l’ingestion de ces substances chimiques (un américain en consommerait une 100 aine par jour) intoxique, affaiblit et désoriente notre système immunitaire. Certains scientifiques pensent que c’est la toxicité de l’organisme et l’affaiblissement du système immunitaire qui l’empêche de se battre et de se débarrasser de maladies y compris les cellules cancéreuses qu’on retrouve normalement dans tous les organismes. Une grande consommation des protéines animales nourrissent ces cellules cancéreuses qui se développent pour devenir des cancers, profitant de la faiblesse du système immunitaire. Un régime alimentaire sain, riche en végétaux, sans toxines permet au système immunitaire de se refaire et de se débarrasser des maladies qui l’envahissent. . C’est la théorie du Gerson Institute qui cite à son actif la guérison de nombreux cancers par le régime alimentaire.
Le bétail et la volaille élevé en occident sont nourris au mais et au soja génétiquement modifie qui contiennent de grandes quantités de pesticides. Ces aliments OGM déjà très mauvais pour notre sante (http://www.camer.be/index1.php?art=17349&rub=30:27 ) libèrent de grandes quantités de pesticides dans notre organisme. Les pesticides causent des problèmes d’infertilité, des malformations néonatales, des dommages du système nerveux et potentiellement des cancers.
La viande de bœuf et les poulets élevés en occident (poulets congelés qu’on envoie au Cameroun) contiennent beaucoup de cholestérol. C’est cela qui cause des taux de cholestérol élevés chez beaucoup de ceux qui vivent en Europe et en Amérique du Nord. Ces viandes contiennent même plus de cholestérol que les graisses et créent un environnement gras qui conduit à ce qu’on appelle la crise cardiaque (infarctus du myocarde). Les graisses contenues dans ces viandes interfèrent avec l’absorption de l’insuline, (la substance qui régule l’absorption du sucre dans le sang) créant un état de diabète. C’est pour cela que la plupart des cas de diabètes rencontrés en occident sont de type II. Le diabète de type II est celui dans lequel l’organisme du patient produit de l’insuline soit en petite quantité, soit en une quantité suffisante mais que l’organisme ne peut utiliser a cause de la présence des graisses animales sur les récepteurs de l’insuline, contrairement au diabète de type I dans lequel pas d’insuline du tout est produite. Dans ce dernier cas, le patient doit s’injecter de l’insuline. Ces mêmes graisses sont responsables des cas d’obésité rencontres aux Etats-Unis notamment.
Le sel utilise comme préservatif dans la plupart des produits transformes (chips, saucissons, jambons, popcorn, arachide grille, les sauces et mets préfabriqués etc..) contribuent de beaucoup a la propagation de l’hypertension chez ceux qui les consomment fréquemment.
Des produits tels que les viandes, les œufs, la volaille, les fruits, les végétaux, les épices et la farine sont irradies aux rayons Gamma, X et à un faisceau d’électrons pour y tuer les bactéries. L’effet au long terme de cette pratique qui détruit les vitamines dans ces aliments n’est pas encore bien connu mais on a note des cas de cancers, morts prématurées, des problèmes de malnutrition et de mortalité infantile chez les animaux nourris par des aliments irradies.
Les compagnies utilisent aussi des manipulations génétiques des animaux pour augmenter leur production. La consommation des produits génétiquement modifies serait à l’origine de nombreux cancers.
L’une des raisons pour lesquels les pays en voie de développement en général échappent a cette épidémie de maladies chroniques est qu’on y consomme des aliments frais. En Afrique par exemple les femmes vont au marche tous les jours et préparent des aliments directement tires du sol. Lorsqu’il arrive a l’africain ordinaire de manger des aliments transformes, ce n’est que de façon sporadique. L’Afrique est ici épargnée par son retard technologique. Qui dit que la pauvreté n’a pas de vertus ? L’Europe aussi est moins touchée par l’obésité et certaines de ces maladies a cause d’une régulation plus stricte.

PUBLICITES TROMPEUSES
Il ya un ensemble de faux concepts qu’on a vendus au public pour pousser les gens a la consommation effrénée des produits transformes : On leur a fait croire qu’ils leur manque quelque chose dans leur alimentation et qu’ils y gagnent en valeur nutritive ajoutée. C’est ainsi que le jus d’orange est associe a la vitamine C, les produits laitiers au calcium, les boissons énergétiques aux électrolytes et sels minéraux ou les céréales aux fibres végétales.
La vérité est souvent tout autre. S’il est vrai qu’il y a de la vitamine C dans le jus d’orange, il est tout aussi vrai que vous n’en avez pas besoin pour avoir de la vitamine C. Manger les fruits a l’état naturel notamment la papaye qui a 4 fois plus de vitamine C que l’orange vous procure suffisamment de vitamine C. Le jus d’orange préfabriqué en réalité n’a pas l’odeur de l’orange et n’est pas frais. Il est issu d’un dérivé concentre réfrigéré et c’est une substance chimique qui lui donne son odeur. Les jus de fruits vendus dans les supermarchés ne sont d’ailleurs pas naturels. On y ajoute du sucre, de l’eau et des préservatifs. S’ils étaient, ils couteraient chers. De la même façon, vous n’avez pas besoin d’un additif de calcium si vous avez une alimentation saine. Le but suppose de l’additif en calcium chez les enfants qui grandissent par exemple est de bâtir leurs os. Combien d’enfants en Afrique consomment les produits laitiers au quotidien ? Très peu. N’ont-ils pas tous des os solides ? Chez les femmes en ménopause le but de l’additif en calcium est de les protéger contre l’ostéoporose qui se caractérise par la fragilisation des os due à la perte de ce minéral. Or des études comparatives des femmes chinoises (qui se nourrissent d’aliments a base de végétaux) et des femmes américaines (qui se nourrissent de produits animaux) ont montre que c’est une alimentation riche en produits animaux créent un milieu intérieur acide. Pour combattre cette acidité l’organisme prélève le calcium des os provoquant leur fragilité. Une alimentation a base de produits végétaux garde un milieu intérieur alcalin qui ne nécessite pas de calcium.
Les vitamines trouvées dans les aliments naturels ont des structures chimiques différentes de celles trouvées dans les aliments transformes. Ce sont des imitations. Certaines de ces vitamines sont produites en laboratoires par des bactéries génétiquement modifiées
Beaucoup de gens qui vivent en occident pensent que l’eau minérale est la meilleure eau et y dépensent des sommes non négligeables pour s’en procurer. La réalité est que les études ont montre que l’eau de robinet subit des tests plus sévères et est au moins aussi bonnes. On a d’ailleurs trouve aux Etats-Unis que dans 25% des eaux en bouteille étaient de moins bonne qualité que l’eau de robinet. Si vous vivez en Afrique évidemment, vaudrait mieux boire l’eau en bouteille ou alors utiliser un filtre.
L’idée fondamentale ici c’est que même si ces aliments transformes avaient tous ces nutriments, vous n’en avez pas besoin pour équilibrer votre alimentation. En fait ces nutriments n’ont un effet positif sur votre sante que s’ils sont consommes a l’état naturel, dans les aliments frais, en compagnie d’autres composantes d’une alimentation équilibrée.

POURQUOI NE LE SAVIEZ-VOUS PAS ?
Pourquoi n’en parle-t-on pas ? La presse dans les pays occidentaux est muette à ce sujet parce que lorsqu’elle n’est simplement pas contrôlée par ces compagnies, elles dépendent d’eux pour les frais de publicité. On estime que par semaine 50% d’américains prennent au moins un médicament prescrit par un médecin et 81% prennent une forme de médicaments ou une autre. Imaginez simplement tout l’argent que ce fait l’industrie de la santé. Cette industrie grâce a son argent a pu aussi influencer les programmes des études en médecine. C’est pour cela que beaucoup de médecins ignorent ces choses (Il y en qui meurent de ces maladies). Et lorsqu’ils découvrent cette information, ils la rejettent parce qu’elle met en danger leur gagne-pain. Comment un chirurgien cardiovasculaire conseillerait-il à ses patients de se traiter en changeant de régime alimentaire s’il gagne de l’argent a les opérer ?
Une petite histoire. Le Dr Joel Fuhrman qui guérit le diabète par le régime alimentaire avait traite un enseignant qui a publie cette histoire dans une revue des enseignants. Un éditeur de journal a vu cette histoire et a demande au docteur d’écrire un article sur la maladie en échange d’argent. Il l’a fait et a reçu un payement. Quelque temps plus tard l’éditeur du journal l’a rappelle pour lui demander s’il pouvait modifier son article et dire par exemple qu’il peut contrôler ou atténuer le diabète mais pas le guérir complètement. Ce médecin a refuse et l’éditeur a du lui dire que l’un des plus grands sponsors de son journal est une compagnie pharmaceutique qui fabrique ’insuline, un médicament utilise pour le diabète et qu’il aurait du mal a publier cet article dans son journal. Le médecin leur a retourne le cheque et l’article n’a pas été publie.
Deux industries gagnent a ce jeu : L’industrie alimentaire qui par ses manipulations des produits alimentaires induit les maladies pour lesquelles on a trouve une simple solution : Les médicaments que l’industrie pharmaceutique fabrique. Vous avez un problème de santé ? Prenez simplement un comprime. Pourtant il y a mieux comme nous le savons tous : C’est la prévention. Le pire de tout cela c’est qu’on a amené les gens à accepter ces maladies comme étant un aspect normal de la vie.

CHOISISSEZ LA VIE EN CHANGEANT VOTRE FACON DE MANGER
L’idée fondamentale c’est manger beaucoup de végétaux et fruits a l’état naturel et moins de produits animaux. Des maladies comme le diabète, l’hypertension et les états d’hypercholestérolémie ont été guéris par le simple changement de régime alimentaire. Tous les nutriments dont le corps a besoin peuvent être trouvées dans les végétaux une preuve étant la taille de l’éléphant et de la girafe qui sont tous herbivores.
Les nutriments dont vous avez besoin sont de 4 types : Protéines, Sources d’énergie (Sucres et huiles), Eau, Minéraux, Vitamines.
Protéines
 Diminuer de beaucoup votre consommation de viandes, d’œufs et les produits laitiers (Yaourts, le lait, le fromage, la mayonnaise) qui contiennent tous des protéines animales. Eviter carrément les fastfoods. On les accuse d’avoir des « augmenteurs » de l’appétit qui sont des substances chimiques qui donnent envie de les manger sans arrêt. Ne mangez plus le poulet congelé même s’il semble couter moins cher. Si vous voulez manger du poulet braise, donnez au « maguida » le poulet des champs élevé au pays. Evitez aussi les viandes transformées telles que le jambon, bacon, saucisson, hot-dogs, hamburgers. Elles sont encore plus susceptibles de provoquer des cancers, diabète et maladies cardiovasculaires que les viandes fraiches qui sont pourtant déjà dangereuses. Les fibres contenues dans les végétaux ralentissent l’absorption du sucre et des graisses grasses de votre intestin a votre sang. Elles sont donc très bénéfiques.

 Manger du Soja, haricot, des graines, des légumes et autres végétaux; boire du lait de soja, de riz ou de noisette.

 Manger du poison de mer avec modération au lieu du poisson élevé qui contient des hormones et des antibiotiques. Le Poisson des rivières en occident est aussi contamine par le mercure et les substances chimiques évacuées dans le sol a travers les déchets toxiques des entreprises qui vont dans les rivières.

Huiles
 Évitez les graisses animales qui font prendre du poids et prédisposent aux cancers, diabète et maladies cardiovasculaires. Evitez aussi les « transfats » qui sont des huiles de mauvaise qualité qu’on retrouve dans les margarines, les biscuits, « crackers », gâteaux, chips, les vinaigrettes, le beurre et les produits commerciaux frits ou cuits au four. Faites attention aux restaurants ou vous mangez. Ils utilisent des huiles et les produits alimentaires de mauvaise qualité.

 Consommez les huiles végétales commerciales en quantités modérées (huile d’arachide, de mais, avocats, amandes, noisettes, noix de cajou). Les huiles de bonne qualité sont : l’huile d’olive, des graines de cassis, de lin, de courge, huiles trouvées dans les poissons tels que le saumon, le mackerel et les sardines. L’huile de noix de coco est la meilleure huile pour la cuisson.

Sucres
 Limitez votre consommation de sucre dont l’un des effets néfastes est la baisse de l’immunité. Evitez de sucer les bonbons, de manger du chocolat, gâteaux et autres aliments riches en sucre raffiné. Ils vous prédisposent au diabète et à l’obésité. Les « sodas », les jus de fruits et autres boissons fabriquées, y compris les boissons diètes sont aussi à éviter. Elles sont riches en sucres, substances chimiques et dépourvues de fibres végétales. Les boissons diètes font plus grossir que les boissons ordinaires. Evitez si possible le sucre raffine blanc, le riz blanc, la farine blanche qui passent par des mécanismes de transformation qui lui font perdre de leur valeur nutritive.

 Consommez: les sucres naturels de fruits ou le sucre marron qui aurait des minéraux. Faites vous-mêmes vos jus de fruits en utilisant des fruiteuses. Ils ne coutent pas très chers. Vous gagnerez en le faisant des vitamines, sels minéraux et en fibres tout en consommant le sucre de fruits purs qui lui ne vous fait pas grossir, ni ne vous exposent au diabète. Consommez vos fruits a jeun, dans un estomac vide. Ils auront ainsi un effet positif maximum. Lorsque vous les consommez dans estomac rempli dont le contenu a souvent commence le processus de digestion et de putréfaction, ce contenu interfère avec le processus d’absorption des nutriments contenu dans les fruits, réduisant ainsi leur valeur nutritive.

 La farine et le riz marron ou noir sont de meilleure qualité car comportant des fibres végétales. A la place des farines raffinées et transformées (spaghettis, macaroni etc..), mangez des tubercules (manioc, macabo, plantain, patates, ignames etc.…).

Eau:
 A la place des boissons sucrées buvez de l’eau qui reste la meilleure boisson. Vous n’avez pas besoin d’eau minérale si vous vivez en occident. Achetez un filtre au besoin et utilisez l’eau des robinets

Minéraux et Vitamines
 Vous n’avez pas besoin de comprimes de complexes vitamines. Les vitamines prises sous forme de comprimes n’améliorent pas l’état de sante comme les études l’ont prouve. C’est lorsqu’ils sont consommes dans les végétaux et fruits avec les autres substances nutritives contenues dans ces aliments que ces vitamines ont un effet bénéfique sur votre sante. La seule exception est le cas ou le médecin vous aura prescrit une vitamine parce que vous en auriez un déficit.

Autres recommandations
 Eviter les mets en conserves et consommer les produits frais. Les conserves sont riches en substances chimiques (préservatifs) qui nuisent à votre organisme au long terme.

 Eviter les aliments a consommation instantanée. Je sais que cela fait moderne, mais le prix a payer pour cette image est élevé comme vous le savez. Préparez et faites cuire vos aliments à la façon traditionnelle

 Manger des végétaux régulièrement. Ils baissent la probabilité de survenue des cancers de l’intestin, du rectum et du colon). On ne peut manger beaucoup de végétaux et avoir des taux de cholestérol ou de sucre élevés (glycémie) dans le sang.

 Consommez une bonne partie de vos aliments crus. Plus vous mangez crus, plus vous gagnez en substances nutritives (les salades de laitues en constituent un bon exemple). Ne gâtez pas la valeur nutritive de vos salades en y ajoutant de la viande.

 Dormez 7 à 8 heures par jour et de faire du sport. Cela vous gardera jeune, augmentera votre énergie, améliorera votre vie de famille et aidera à contrôler votre tension artérielle.

Un mot sur l’obésité
 Mangez en abondance des aliments à faible calorie et index glycémique (les légumes et fruits).
 Evitez les sucres rapides (gâteaux, chocolats, crèmes de glace). Manger des sucres lents (tubercules) mais en quantité modérée.
 Etalez vos aliments et mangez 3 ou 4 fois par jour au lieu d’une seule ou 2 fois car moins l’organisme est alimente plus il a tendance à emmagasiner donc à prendre du poids.
 Apres 18h, éviter les tubercules et repas lourds. Mangez plutôt les végétaux et des fruits. On ne peut être obese en mangeant des végétaux.
 Consommez les huiles quelque soient leur genre avec modération
 Mangez bouillis au lieu de frits

En conclusion si vous vivez en occident consommez les produits venus d’Afrique ou des produits organiques mais évitez la consommation de produits animaux. Si vous vivez en Afrique, essayez de garder une alimentation le plus proche possible de votre culture.

Atangana Mebah Dorien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *