Ces guerres qu’on dit humanitaires …

Actualités de l’humanitaire et de la solidarité internationale

Ces guerres qu’on dit humanitaires –

mondediplo

Le nouvel interventionnisme humanitaire se pare de toutes les vertus face au sort catastrophique des faibles, auxquels il faut sans tarder porter secours, quoi qu’il en coûte. Mais aucune opération, même ornée du bleu de l’ONU et apparemment destinée à sauver des vies innocentes, n’est chimiquement pure.

I. Nobles causes…

Tout commence souvent par des images : une femme qui fuit un bombardement en emportant un bébé dans ses bras, des cadavres étalés devant les caméras de télévision, le visage d’un dictateur qui menace. Viennent ensuite les mots entrelardés de chiffres alarmistes : dans la bouche des intellectuels ou sous la plume des éditorialistes, ils exhortent la « communauté internationale » à agir pour « éviter l’irréparable ». Une guerre de propagande obscurcit alors le dialogue diplomatique, tandis que monte la pression de l’urgence, l’appel des uns à éliminer un « nouvel Hitler » (Saddam Hussein, Slobodan Milosevic, Mouammar Kadhafi…) répondant à la dénonciation de l’impérialisme des grandes puissances par les autres…/…

II. Le feu de l’action

Cachez cette guerre que je ne saurais voir… Ces dernières années, au lieu de guerroyer, on « s’interpose » (Bosnie), on « assiste » (Afghanistan), on « protège » (Libye), on « sépare » (Côte d’Ivoire), etc. Mais rien ne sert de s’abriter derrière les mots. La chancelière allemande Angela Merkel l’avait longtemps fait, pour ne pas susciter l’ire de ses concitoyens. La réalité l’a rattrapée ce jour de 2010 où, pour la première fois, elle a dû accueillir sur un tarmac les cercueils de plusieurs soldats de la Bundeswehr tués en Afghanistan…/…

Voir l’intégralité du Sommaire du Dossier Spécial sur Le Monde Diplomatique

Source: connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *