Bolloré bientôt concurrencé à Abidjan

La suprématie de Bolloré sur le port d’Abidjan pourrait être remise en cause, selon la Lettre du Continent. Un appel d’offres pour un second terminal à conteneurs est lancé. Bolloré réagit en annonçant des investissements pour augmenter sa capacité.

Gestionnaire du terminal à conteneurs du Port autonome d’Abdjan (PAA) depuis 2004, le groupe français Bolloré pourrait voir de nouveaux concurrents arriver. « Le 4 juin, le DG du PAA, Hien Sié, a lancé l’appel à manifestation d’intérêt pour la construction et la concession d’un second terminal. Un marché de plus de $ 500 millions », constate la Lettre du Continent.

Le dossier de présélection précise que ce projet doit « accroître la compétitivité du Port d’Abidjan par le jeu de la concurrence ». Autant dire que pour Bolloré associé à Maersk sur le terminal à conteneurs, le temps de la compétition est arrivé. D’autres opérateurs devraient concourir comme MSC, Necotrans ou CMA CGM. Le dépouillement des offres est attendu mi-juillet.

Le concessionnaire sélectionné aura en charge la conception, la construction, l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du nouveau terminal d’une capacité de traitement de 1,5 million de conteneurs de 20 pieds par an. Ce nouveau terminal se situera sur le site de l’actuel terminal roulier sur une superficie de 80 000 m2. « Nous voulons faire d’Abidjan la plaque tournante principale, non seulement entre le nord et le sud, mais aussi entre les pays du sud qui connaissent un développement économique rapide qui va continuer à croître dans les prochaines années », a déclaré à Reuters Hein Sié, directeur du Port autonome d’Abidjan. Actuellement, le PAA traite 830 000 conteneurs par an sur un seul terminal, celui de Bolloré.

Bolloré investit en Côte d’Ivoire

Cet appel d’offres pour un second terminal n’a pas refroidi Bolloré qui a dans la foulée annoncé des investissements : quelque € 230 millions dans les cinq ans à venir pour « accompagner le développement », a affirmé son PDG Vincent Bolloré, le 11 juin à Abidjan, lors d’une conférence de presse. « Cette paix et cette stabilité retrouvées en Côte d’Ivoire méritent que des privés comme nous augmentent et accélèrent leurs investissements », a-t-il déclaré.

Le groupe, qui gère depuis 2004 le terminal à conteneurs du port d’Abidjan, va y consacrer FCFA 20 milliards (€ 30 millions) en 2012 pour augmenter la capacité. Leader dans la région, le port « aura l’un des terminaux à conteneurs les plus importants d’Afrique de l’Ouest », a assuré Dominique Lafont, directeur de Bolloré Africa-Logistics, une filiale du groupe.

En Côte d’Ivoire, Bolloré emploie 5 000 personnes directement, opérant dans la logistique portuaire, ferroviaire et le chantier naval.

Source: www.mtm-news.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *