BOKASSA 1ER, EMPEREUR DE FRANCAFRIQUE

4 décembre 1977

4 décembre 1977

Le 4 décembre 1977, le dictateur Jean Bédel Bokassa, 53 ans, se couronne « empereur de Centrafrique », un petit pays de deux millions d’habitants.

Il reproduit, pour l’occasion, le sacre de Napoléon Bonaparte, dans le Palais omnisports de Bangui. Tyrannique, sanguinaire, cannibale, Bokassa (1921-1996) devient après sa chute, deux ans plus tard, l’incarnation des excès et des turpitudes de l’Afrique post-coloniale. S’il a cristallisé les fantasmes de l’opinion, c’est à cause des images sidérantes et scandaleuses de son couronnement.
Cette page exubérante de l’histoire de l’Afrique post-coloniale, où l’excès frôle le ridicule et fait presque rire, est aussi un concentré des calculs, des enjeux et des abus de ce qu’on appelle la Françafrique. Car les fils qui agitent cette marionnette bouffonne et sinistre conduisent directement à l’Elysée, et au président de la République française, Valéry Giscard d’Estaing. Sans son accord, l’événement n’aurait pas eu lieu. La France a non seulement cautionné, mais en partie financé le caprice de Bokassa. Ce dérapage va devenir le symbole absolu des dérives de la politique africaine de la France.
Source:PLANETE+

http://www.planeteplus.com/Evenements/BOKASSA-1ER-EMPEREUR-DE-FRANCAFRIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *