BD / ‘PEPE’ une plongée dans l’Espagne franquiste

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

TEM posts - BD pepe (2013 12 01) (1)Carlos Gimenez

Éd. Les Échappés

Barcelone, années soixante. José González, celui qu’on appelait Pepe, n’est plus le gamin modeste du Barrio Chino. Devenu dessinateur dans une grande agence espagnole, sa renommée dépasse les frontières, notamment grâce à sa mythique et très sexy Vampirella.

C’est cette période qu’aborde ce Tome 2.

Dessinateur génial mais insouciant invétéré, Pepe séduit les femmes et multiplie les échecs amoureux avec les hommes. Son humour et son talent charment pourtant tous ceux qu’il croise, la midinette comme le général.

De la métamorphose de son service militaire en flamboyant spectacle à l’accueil de star qui lui est réservé à New York, et de l’Espagne franquiste à l’avènement de la démocratie, Carlos Giménez nous entraîne dans les pas de celui qui dessina les plus belles femmes de la bande dessinée.

UNE FORMIDABLE PLONGÉE AU COEUR DE L’ESPAGNE DE FRANCO …

Si tout le monde connaît la mythique et très sexy Vampirella, peu d’entre nous connaissent son auteur. Pourtant José Gonzalez, celui qu’on appelait Pepe, fut un personnage exceptionnel et un remarquable artiste. Chanteur à la carrière aussi brève que flamboyante, homosexuel qui a fait son coming out dans l’Espagne franquiste, son talent de dessinateur fut reconnu dans le monde entier et inspira bien des carrières.

Carlos Giménez l’a rencontré au studio Selecciones illustradas et il est devenu un ami proche. A la mort de Pepe, il a décidé de lui consacrer une BD. Cette BD, qui devait faire 50 pages, compte aujourd’hui 5 tomes, tant la vie du dessinateur fut remplie d’anecdotes improbables et hilarantes.

Le premier tome de cette série relatait l’enfance de Pepe dans les rues du Barrio Chino, quartier populaire de Barcelone, et ses premiers pas de dessinateur. Dans ce nouvel opus, Carlos Giménez poursuit l’histoire de celui qui dessina les plus belles femmes de la bande dessinée : son service militaire, son manque d’ambition contradictoire avec son incroyable talent, son succès auprès des femmes, ses échecs amoureux avec les hommes…

Une formidable plongée au coeur de l’Espagne de Franco et dans le petit monde des dessinateurs de BD des années 60.

TEM posts - BD pepe (2013 12 01) (2)

GIMENEZ : UN GRAND DE LA BD EUROPEENNE

Carlos Gimenez est né le 16 mars 1941 dans le quartier des ambassades de Madrid. Après une enfance difficile passée au sein d’organismes religieux très stricts de la dictature franquiste, sa carrière débute lorsqu’il rencontre le dessinateur Lopez Blanco. En 1959, il devient alors son assistant sur « Las Aventuras del F.B.I. ». En même temps, il réalise quelques récits intitulés ‘Curiosidas » pour l’éditeur Ibergraf. En 1961, il dessine quelques épisodes de la série policière « Drake & Drake » ainsi que quelques récits de guerre pour Maga. En 1962-63, il travaille sur « Buck Jones » (Buck John en France chez Impéria) pour le marché français. De 1963 à 1967, il collabore le temps de 24 épisodes de 20 pages avec Manuel Medina sur Gringo pour le compte de l’agence Selecciones Ilustradas de Barcelone.

TEM posts - BD pepe (2013 12 01) (4)

C’est d’ailleurs pour mieux suivre des paiements ayant tendance à prendre du retard qu’il décide d’aller habiter dans la capitale catalane. Gringo est la première oeuvre importante de Gimenez. D’abord conçu pour l’export (dont la France dans Totem (2e série)), cette série connaitra de nombreuses rééditions dans son pays d’origine. En 1967, Gimenez forme «el grupo de La Floresta» avec ses compères Adolfo Usero, Esteban Maroto, Luís García et Suso Peña avec qui il réalise «Alex, Khan y Khamar» pour l’agence José Ortega, une bande à destination du marché allemand. A la même époque, il dessine aussi quelques épisodes de Delta 99 sur une idée de José Toutain et un scénario de Jesús Flores Thies (puis de Victor Mora) que l’on peut lire chez nous dans Vick et Safari. Il multiplie alors ses travaux comme des épisodes de Tom Berry et Kiko 2000 pour le marché allemand, il crée Copo Loco y Cómputo (1969) une série de SF humoristique ou dessina Dani Futuro (1970) avec Victor Mora. En 1971, il récidive avec Mora sur Ray 25. Dans le début des années 70, il adapte l’Odyssée d’Homère ou L’île au trésor […]

Éditeur : Les Échappés

Langue : Français, traduit de l’espagnol par Alexandra Carrasco-Rahal

88 pages

Format : 22 x 29,6 cm

ISBN : 978-2-35766-065-6

TEM / 1er déc. 2013 /

Source:trans-europa-medias-press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *