Afrique du Sud: l’Afrique est prête pour les négociations sur le climat

L’Afrique est prête pour les négociations sur le climat de la 17e Conférence des Parties (COP 17) de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC), qui se déroulera du 28 novembre au 9 décembre à Durban, en Afrique du Sud, a déclaré la commissaire de l’Union africaine (UA) pour l’économie rurale et l’agriculture, Rhoda Peace Tumusiime.

Dans une interview exclusive accordée samedi à Xinhua, Mme Tumusiime indiqué que des préparatifs avaient été faits par la partie africaine pour les prochaines négociations sur le climat en Afrique du Sud.

« L’assemblée des chefs d’Etat et de gouvernements a ordonné à la CUA (Commission de l’UA), en particulier au département de l’économie rurale et de l’agriculture, de soutenir le comité des chefs d’Etat qui est responsable de l’environnement et du changement climatique », a-t-elle affirmé.

« Le département devrait soutenir les négociateurs africains pour mettre au point une position commune, et travailler avec les ministres responsables du changement climatique pour faire avancer les projets », a-t-elle estimé.

Mme Tumusiime a également fait savoir que que l’UA avait mis en place un pavillon en Afrique du Sud, avec lequel elle va lancer différentes activités et projets sur le changement climatique.

« Je crois que les travaux préparatoires sont plus ou moins prêts et nous travaillons très étroitement avec les différentes structures de l’UA », a-t-elle ajouté.

Mme Tumusiime a déclaré que les partenaires du Sud comme l’Inde, la Chine et le Brésil comptaient beaucoup pour l’Afrique en ce qui concerne les négociations sur le climat.

La commissaire a également indiqué que l’Afrique souhaitait que sa coopération avec les partenaires du Sud dans les domaines du commerce et des investissements soit maintenue dans le même esprit lors des négociations sur le climat.

« La coopération Sud-Sud est importante. Dans ce domaine, l’Inde, la Chine et le Brésil comptent beaucoup sur nous », a-t-elle dit, « Nous travaillons avec eux pour arriver à ce que nous souhaitons et ce qui est bon pour l’Afrique. »

« Nous voyons beaucoup de raisons d’espérer, par exemple la Chine va soutenir notre position commune ; l’Inde va également soutenir notre position commune, et cela est très important pour nous », a-t-elle affirmé.

« Il y a beaucoup de coopération entre la Chine et l’Afrique. La Chine investit en Afrique ; la Chine commerce avec l’Afrique. C’est pourquoi en allant à Durban, nous voulons voir la coopération également maintenue, dans le même esprit », a-t-elle ajouté.

Source: chine-informations.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *