200.000 missiles pointés vers Israël ?

Le Chef des renseignements militaires le Général Avivi Kochavi a donné une conférence Jeudi matin à Herzilya sur la politique israélienne, disant aux auditeurs que les ennemis d’Israël possédaient 200 000 roquettes et missiles pointés vers le  pays, et pourraient atteindre toutes les parties d’Israël – même le   »centre » de Tel-Aviv et sa banlieue

La plupart des missiles ont une portée d’environ 40 km – des Qassam et des roquettes Katioucha -, dont des  milliers de missiles ayant une portée  d’une centaine de kilomètres, rendant chaque lieu en Israël à leur portée. Non seulement cela – mais les missiles sont plus meurtrières qu’auparavant.  »Les ogives des missiles peuvent  contenir des centaines de kilos d’explosifs, et non pas des dizaines, comme par le passé. Leur précision de tir et leur capacité à frapper des cibles spécifiques sont également plus importante « a déclaré Kochavi.

Les roquettes sont surtout situées au Liban et en Syrie, avec une plus petite quantité à Gaza – et en Iran, qui a des milliers de missiles qui pourraient atteindre Israël. «Chaque maison au Liban est maintenant un dépôt d’armes », a déclaré Kochavi.
Outre les armes conventionnelles, Israël est également confronté à une menace nucléaire. Selon Kochavi, Israël a perdu la bataille pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires; Téhéran a déjà assez d’uranium pour quatre bombes atomiques, avec plus de 100 kilos enrichi à un niveau de 20% – plus que suffisant que pour une bombe dont le  président iranien Mahmoud Ahmadinejad  aurait besoin pour se  « débarrasser le monde de l’entité sioniste ».

Que l’Iran construise actuellement des bombes n’est pas une question de capacité technique, dit Kochavi, mais une question de volonté politique. La capacité à construire des bombes est là, et si oui ou non elles seront effectivement assemblé est une décision que de hauts responsables iraniens, en particulier le chef suprême Ali Khamenei, a encore à faire. «Dès le moment où l’ordre est donné, il faudra environ un an pour assembler les bombes », a déclaré Kochavi.»Leur développement vers des ogives prendra un peu plus longtemps. »

Il a ajouté que les sanctions contre l’Iran n’ont pas encore convaincu Téhéran de changer sa politique mais cela pourrait changer si le gouvernement estime qu’il est en train de perdre le contrôle. Pourtant, les sanctions sont préférables aux autres alternatives, au moins en ce moment, a-t-il dit.  »Seuls des efforts concertés internationaux peuvent persuader Téhéran d’arrêter la poursuite de leur projet », a-t-il ajouté.

Malgré le fait que, jusqu’ici, les islamistes aient été les grands gagnants du « Printemps arabe », ce n’est pas eux qui ont conduit les révolutions dans le monde arabe, mais le désespoir des jeunes et jeunes adultes qui font face à un avenir de chômage et le désespoir. Si les nouveaux régimes ne fonctionnent pas rapidement pour élever l’espoir des masses, dit-il, les troubles actuels se poursuivront pendant de nombreuses années.

L’affaiblissement des  traditionnelles dictatures arabes de la région ont affecté négativement Israël; moins d’autorité et plus de frontières poreuses, et l’Iran en a profité pour acheminer plus d’armes dans les pays arabes voisins.
En conséquence, plus d’attaques terroristes avec le soutien de l’Iran sont à prévoir.

Kochavi a déclaré que l’attaque en août dernier a Eilat a été orchestrée par l’Iran, grâce à la grande quantité d’armes dans la région – avec le Moyen-Orient aujourd’hui  » qui est plus grand entrepôt d’armes du monde » – des attaques similaires dans le futur seront  inévitables .

Source: israel-flash.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *